Expatriation : la check-list avant de partir

Checklist de l'expatrié

Mes projets d’expatriation se sont dessinés pendant 1 an. Il s’agissait d’une opportunité à saisir dans mon entreprise en France et mon conjoint et moi avons donc eu du temps pour nous préparer psychologiquement.
Cela dit, la décision officielle et définitive a été prise fin avril 2016, et il me fallait arriver à Hong Kong le 1er aout 2016. J’avais alors 3 mois pour faire toutes les démarches et lister toutes les choses à faire avant de quitter la France.

Je partage ainsi avec vous cette checklist pour bien préparer son départ à Hong Kong (ou même à l’étranger en général). Cela pourra peut-être vous aider à ne rien oublier si vous y déménagez bientôt. 😉

  • Dans mon cas, comme je l’ai dit plus haut, je suis partie avec mon entreprise. Mais si vous souhaitez vous expatrier pour travailler dans une nouvelle société, la première chose à faire est d’en parler à votre manager et de bien fixer la date du départ et donc de fin de votre contrat.
  • Réservez votre billet d’avion et votre logement pour les premières semaines, le plus tôt sera le mieux.
  • Vérifiez que votre passeport est encore valable pour au moins 6 mois après la date de départ prévue. Sinon, faites-le renouveler.
  • Demandez aussi votre permis international, ça peut être utile si vous voulez louer une voiture pendant vos voyages en Asie (et c’est gratuit). 😉 Par contre à Hong Kong, notez qu’il faut un permis hongkongais, qui s’obtient assez facilement une fois que vous avez votre HK ID card.
  • Il vous faut lancer la demande de visa au plus tôt. De mon côté j’ai donc eu un Working visa sponsorisé par ma boite. Vous pouvez également obtenir un Working Holiday visa et partir en PVT si vous avez moins de 30 ans (infos ici). Il y a aussi la possibilité de trouver un contrat en VIE pour les moins de 28 ans (infos ici). Sinon il reste la solution d’entrer avec le Visitor visa délivré à l’arrivée pour 3 mois, et d’obtenir ensuite un visa permettant de travailler sur place.
  • Faites un gros check-up médical. La santé coûte cher à HK et ce sera toujours plus sûr et simple de faire un bilan avant de partir. Généraliste, spécialistes, n’excluez rien. Profitez-en d’ailleurs pour demander des ordonnances pour 6 mois à délivrer immédiatement, histoire de partir avec un stock de vos traitements journaliers et d’être tranquille un moment. Pourquoi ne pas aussi faire refaire vos lunettes, et/ou commander vos lentilles de contact pour 1 an.
  • Faites-vous vacciner. À Hong Kong, on conseille Hépatite B et DT Polio à jour + vaccins contre l’Hépatite A et la Fièvre Typhoïde. Si vous pensez voyager, faites aussi peut-être les vaccins contre l’Encéphalite japonaise et la Rage. Attention, cela se fait dans les centres de vaccination internationaux, il faut prendre RDV et prévoir le délai pour les vaccins qui nécessitent plusieurs injections. Au cours de votre RDV, profitez-en aussi pour vous faire prescrire un traitement antipaludéen et l’essentiel d’une trousse à pharmacie.
  • Si vous ne savez pas comment vous serez couvert en arrivant, demandez des devis aux assurances pour expatriés ou voyageurs et prenez une couverture temporaire. Une fois sur place, il vous faudra votre Hong Kong ID card pour bénéficier d’un plan local et vous verrez que le système n’est pas comme en France, il vous faudra le temps de chercher ce qui vous convient le mieux et de comprendre comment ça marche (j’ai d’ailleurs rédigé un autre article à ce sujet).
  • Si vous êtes propriétaire, peut-être voulez-vous louer/vendre votre bien et le confier à une agence ? Il faut en tous cas y penser et se renseigner. Si vous êtes locataire, envoyez votre lettre de préavis à votre proprio.
  • Si vous avez un véhicule, souhaitez-vous le vendre ? Le mettre dans un garage ?
  • Il faudra informer votre banque et voir quelles sont les options qui peuvent vous être utiles. Si vous êtes d’ailleurs chez HSBC, vous pouvez peut-être demander à vous faire ouvrir un compte à Hong Kong dès maintenant. Je vous le conseille d’ailleurs car ouvrir un compte ici n’est pas une mince affaire (j’y reviens dans un autre article).
  • Partie plus sympa : vous devez annoncer la nouvelle ! 🙂 Pour ça aussi, n’attendez pas la dernière minute.
  • Vous voulez emmener vos meubles et plein d’autres d’affaires ? Il faut coordonner le déménagement, faire des demandes de devis, commencer à trier, faire les cartons… Ou sinon partir léger ! Mon conjoint et moi nous avons tout vendu à Paris et sommes partis avec de grosses valises. Un déménagement international coûte cher et prend du temps, on a fait au plus simple. 🙂
  • Si vous avez obtenu une rupture conventionnelle, inscrivez-vous à Pole Emploi, cela vous permettra de retrouver des droits lors de votre retour en France sous 3 ans. (Pensez par contre à bien régulariser votre situation une fois sur le sol hongkongais.)
  • Envoyez des lettres de résiliation en recommandé avec AR à tous vos fournisseurs de services (téléphones, internet, TV, EDF/GDF, transports), loisirs (salle de sport, activités) et assurances (habitation, sante). Pensez aussi à résilier ou modifier vos assurances auto/moto, selon votre cas. Et pour le téléphone portable, sachez que Free propose un mini forfait à 2 euros par mois qui permet de conserver un numéro français. Même si obtenir un numéro à HK est très rapide, ça peut être utile d’avoir ce numéro quelques temps ou pour vos retours en France. Et puis n’oubliez pas aussi que les banques valident de nombreuses demandes avec un numéro de mobile, pensez à mettre vos coordonnées à jour.
  • Soldez vos chèques vacances/cadeaux ou avoirs si vous en avez.
  • Vérifiez que vous récupérez bien tous les documents, paiements et remboursements attendus avant de partir (solde de tout compte, versements de la Sécu/mutuelle, clôture du compte épargne salarial s’il y a, etc.).
  • Mettez en place une redirection de votre courrier avec La Poste (ou un prestataire specialisé si vous pensez recevoir des colis).
  • Faites des copies scannées de tous vos documents importants et stockez-les sur votre ordinateur, ou mieux sur votre Webmail de façon à y avoir accès partout dans le monde.
  • Informez l’administration française : les impôts, la Sécu, votre caisse retraite, et tous les organismes qui vous versent des prestations familiales (Caf, MSA). Une fois le sol français quitté, vous ne devez plus recevoir d’allocations.
  • Si vous souhaitez voter à HK, inscrivez-vous au registre des Français établis hors de France auprès du consulat.
  • Enfin, organisez une belle fête de départ ! 🙂

Là je crois que vous avez l’essentiel.
Mais bien sûr, la situation peut se compliquer si vous avez des enfants (école, assurances, garde, etc.), il faudra réfléchir à tout ce qui les concerne.
Vous pouvez aussi vouloir être accompagné de vos animaux. Moi j’ai emmené mon chat ! (Article pour expliquer les demarches ici.)
Et puis si vous partez en couple, souhaitez-vous vous marier avant ? Ce fut notre cas pour ma moitié et moi 🙂 , ce qui lui a permis d’obtenir un Dependent visa et de travailler tout de suite (article sur la recherche d’emploi ici 😉 ).

6 commentaires

  1. Salut Barbara,
    Merci pour ton blog et tes tips ! Je ne vais pas tarder à être dans ta situation prochainement… Excitée mais aussi stressée…
    J’ai quelques questions concernant des points de ta check-list.
    a. Où avez-vous habité en attendant de trouver un appartement ?
    b. Est-ce facile d’ouvrir un compte en banque sur place ? Est-ce que t’as trouvé une banque où les transferts sont gratuits ? Est-ce que tu as conservé ton compte en banque en France ?
    c. Concernant l’assurance santé au 1er euro, est-ce que tu en as prise une autre ? J’en aurais une, mais pas mon conjoint… 🙁 Du coup ‘faut que je demande des devis.
    d. Est-ce que tu as souscris à la CFE pour la retraite ?
    e. Est-ce que tu connais des couples pacsés avec un dependant visa ? Vu la rapidité de l’opportunité, je ne me vois pas me marier de cette manière…
    D’avance, merci ! 🙂

    1. Salut Karlie,
      Avec grand plaisir ! Je comprends tout à fait dans quel état tu peux être, mais crois-moi, ça vaut le coup. 🙂
      Pour répondre à tes questions :
      a. Mon entreprise m’avait pris un appart’hôtel (serviced apartment) le premier mois, cela me laissait le temps de trouver quelque chose de définitif. Si je n’avais pas eu ça, je pense que j’aurais pris un Airbnb pour un mois grand max.
      b. Ouvrir un compte en banque n’est pas hyper simple, je veux d’ailleurs rédiger un article là-dessus. Pour avoir un compte et une carte de débit, déjà il faut au moins un contrat et une lettre de ton employeur indiquant les conditions de celui-ci (date de début, salaire, etc.). Ensuite pour avoir une carte de crédit, il te faudra ton ID card. Si tu n’as pas de justificatif de domicile fixe à HK, ils voudront utiliser l’adresse de ton passeport, ça peut être problématique au départ… Bref, en gros pour ouvrir un compte ici tu passes par plusieurs étapes.
      Les transferts ne sont jamais gratuits sauf si tu as déjà un compte Premier chez HSBC en France et que tu en ouvres un à HK, là tu pourras gérer tes comptes en EUR et HKD facilement et faire des transferts comme tu veux. Sinon il y a Transferwise qui est une bonne solution à bas coût.
      Et oui j’ai gardé un compte en France, ça m’a justement été bien utile au début (le temps d’avoir un compte complet avec carte Visa etc.) et maintenant ça l’est aussi pour mes séjours en France.
      c. Je n’ai pas pris d’assurance en plus de celle que me fournit mon entreprise mais j’y pense (pour avoir plus d’options et une meilleure couverture). Mon conjoint lui, avait une assurance voyageur jusqu’à ce qu’il trouve du travail également et que sa société l’assure (il a mis du temps aussi à avoir son visa donc on ne pouvait pas lui prendre un plan local).
      d. Non malheureusement c’est trop cher de cotiser soi-même pour la retraite en France, enfin pour moi en tous cas. Mais évidemment si on a les moyens et surtout si on part longtemps, il faut y penser.
      e. Tu ne peux pas avoir de dépendant visa en étant pacsé, le PACS n’est pas reconnu à HK. Pour nous aussi ça a été rapide et ce n’était pas du tout dans nos projets, mais on l’a fait quand même, en petit comité du coup, et on se dit qu’on fera une plus grosse célébration plus tard. 😉 Il y a plus d’infos sur les visas dans mon dernier article si ça t’intéresse : http://milkteatime.com/comment-trouver-du-travail-a-hong-kong/
      N’hésite pas si tu as d’autres questions ! 😉

  2. Salut Barbara,
    Merci beaucoup pour ton blog et toutes les infos ! C’est vraiment complet et ça permet de se projeter un peu. 🙂
    Je vais bientôt m’installer à Hong Kong (fin juin) pour un VIE de 2 ans !
    Je vais me marier également pour faire venir mon conjoint. 🙂
    Je voulais te demander si vous aviez demandé le Dependant visa avant votre départ ou après ton installation à Hong Kong ? Est-ce que c’est possible d’en faire la demande sur le sol hongkongais avec mon futur mari ?
    Je te remercie beaucoup. 🙂

    1. Bonjour Myriam,
      Merci à toi de me lire ! Je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment pour le blog mais j’espère qu’il continue effectivement à aider quelques personnes en quête de réponses. 🙂
      Pour te répondre, tu peux tout à fait laisser ton mari venir avec un visa de touriste et faire la demande de dependant visa sur place. Dans mon cas, mon mari m’a rejoint en septembre de cette manière, a ainsi obtenu son dependant visa en décembre, et a commencé à travailler en janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.